«Envie Le Labo» : un éco-lieu inspirant basé sur l’économie circulaire et solidaire

2 months ago 66

Notre rôle, en tant que média indépendant engagé, consiste à révéler et dénoncer les abus du système capitaliste et mondialisé. Mais aussi à s’inscrire dans une démarche dite de « journalisme de solutions » en présentant des alternatives à ce système, d’autant plus dans le contexte anxiogène actuel. C’est pourquoi on vous présente aujourd’hui Envie Le Labo, un éco-lieu parisien qui a l’ambition d’apporter des solutions concrètes aux citoyens afin de les accompagner vers un mode de vie écoresponsable et solidaire. Grâce à des actions associant les citoyens, les acteurs publics et privés, il entend démontrer qu’il existe des réponses simples, accessibles et créatrices d’emplois pour développer une économie circulaire et solidaire. Présentation !

Depuis 1984, le réseau Envie est un acteur associatif majeur de l’économie circulaire qui forme et accompagne des personnes vers un emploi durable à travers des activités de réemploi, réparation, vente d’appareils électroménagers et d’aides techniques médicales, ainsi que de traitement des déchets issus d’équipements électriques et électroniques. Convaincu qu’un déchet peut être évité ou se transformer en ressource, Envie mène un combat quotidien dans chacune de ses 50 structures d’insertion en France, qui emploient 2300 salariés en parcours d’insertion et 560 salariés permanents.

© Envie Le Labo

Si le réseau Envie œuvre depuis sa création pour une société plus durable et solidaire au travers de l’inclusion et de l’allongement de la durée de vie des produits, le lancement du Green Friday en 2017, visant à sensibiliser les citoyens à une consommation responsable, a élargi sa mission vers une dimension plus sociétale. 

Le réseau a ainsi franchi une nouvelle étape cette année à travers Envie Le Labo, un éco-lieu inédit, pour affirmer cet engagement en faveur des citoyens, à l’échelle locale, régionale et nationale. La prise de conscience de la nécessité absolue de circulariser l’économie, et d’éviter tout déchet inutile, nécessite une action large, profonde et de très grande ampleur de tous les acteurs de l’économie circulaire : c’est l’ambition qu’Envie s’est fixée dans les mois et les années à venir au travers de son changement d’échelle. Zoom sur cette initiative ambitieuse et porteuse d’avenir. 

Un exemple de l’économie circulaire et solidaire au travers de sa construction et de son aménagement

Au travers de ses 560m², Envie Le Labo veut prouver qu’il est possible de construire et d’aménager des bâtiments plus respectueux de l’environnement, et ce avec un budget resserré. D’après une étude de circularité menée par le cabinet EVEA en juillet 2020, en limitant ses besoins fonctionnels et esthétiques à l’essentiel (finitions brutes avec peu de peinture, par exemple) et en privilégiant autant que possible la récupération, Envie Le Labo a pu éviter d’avoir recours à pas moins de 20 tonnes d’éléments neufs. Soit 45% en masse de la totalité des matériaux et objets destinés à son aménagement intérieur ! Ce sont, par exemple, plus de 180 meubles (tables, chaises, fauteuils de bureau, armoires…) et appareils électroménagers rénovés achetés localement (à moins de 120 km) qui ont bénéficié d’une deuxième vie, réduisant ainsi le nombre de déchets.

Des visites pédagogiques ont d’ailleurs été organisées pour faire connaitre les anecdotes de ces matériaux et objets réutilisés. Les différentes balises installées avaient pour but de montrer comment il est possible de construire et d’aménager un bâtiment sobre et écoresponsable, en y intégrant une part importante d’objets et de matériaux récupérés, tout en respectant un budget restreint :

© Envie Le Labo© Envie Le Labo

Au-delà de cette réduction des éléments neufs, l’éco-lieu a misé sur une conception la plus écologique possible : un bardage en bois de réemploi pour les deux façades, 70% de la structure du bâtiment en bois, une toiture végétalisée, ainsi qu’ un aménagement conçu en concertation avec les futurs usagers et prescripteurs du lieu.

Par exemple, le Studio Idaë a conçu la verrière en 4 parties de l’atelier, tandis que le chantier d’insertion Initiatives Solidaires (93) s’est attelé à sa fabrication. 180 kg de verre ont été récupérés au Musée de Cluny (Paris 5e) pour la création de la verrière et soigneusement découpés sur mesure et 270kg de bois issus d’une exposition à Villepinte (93) pour la cloison. Le résultat en image : 

Une verrière entièrement éco-conçue et fabriquée de manière durable / © Envie Le Labo

Des activités en faveur d’une société plus durable et solidaire

Au quotidien, Envie Le Labo sera un lieu ressources visant à apporter des réponses à quatre grandes préoccupations citoyennes :

Les « 5R » : réduire, réemployer, réparer, réutiliser, recycler / © Envie Le Labo

Réparer ses équipements électroménagers : des services de réparation de petits appareils sur place et de dépannage à domicile pour le gros électroménager seront proposés. 

Donner ses anciens appareils : des collectes de proximité seront organisées mensuellement dans le quartier pour récupérer les anciens équipements électriques et électroniques des citoyens. 

Acheter reconditionné : la première vitrine d’Envie, à Paris, permet d’ores et déjà de s’équiper en appareils électroménagers rénovés et garantis dans les ateliers d’Envie Trappes.

Apprendre à agir : des ateliers pratiques gratuits autour de la lutte contre le gaspillage (électroménager, textile, alimentaire), pensés pour les habitants, seront animés par les équipes d’Envie et par une communauté de professionnels. Des visites guidées gratuites de l’éco-lieu en tant que démonstrateur des possibles en matière d’économie circulaire et solidaire, sont aussi proposées. Le but ? Faire comprendre et appliquer aux visiteurs les « 5R » : réduire, réemployer, réparer, réutiliser, recycler. 

En trois mois, plus de 400 personnes ont déjà participé aux visites découvertes et ateliers pratiques dont des particuliers, des groupes scolaires, des adultes apprenants, des salariés d’associations et des professionnels du bâtiment.

Stéphane, le responsable de l’atelier de réparation, incollable pour redonner vie aux objets électriques et électroniques, en train d’animer une visite découverte auprès d’un groupe scolaire / © Envie Le Labo

Un nouveau site de vente en ligne Envie en Île-de-France, depuis novembre 2020, permet d’ailleurs aux franciliens d’acheter en ligne des appareils reconditionnés Envie et se faire livrer et installer ces équipements partout en Île-de-France.

Avec sa double casquette de lieu ancré dans son quartier et de vitrine du savoir-faire national, Envie Le Labo vise ainsi à contribuer à l’émergence de solutions pensées pour et avec les citoyens en faveur d’une société plus durable et solidaire.

 

Un lieu au service de l’intérêt général

Envie Le Labo ambitionne, à son échelle territoriale, de favoriser le changement des modes de consommation des franciliens à travers des actions de sensibilisation, d’accompagnement à l’allongement de la durée d’usage, au réemploi, à la réparation et à la réutilisation. La programmation événementielle sera également vectrice de lien social, en offrant un nouvel espace de rencontres entre habitants, et d’animation de quartier. En témoigne la programmation de ce mois d’octobre (pour vous inscrire, c’est ici) : 

@EnvieleLabo

Jean-Paul Raillard, président de la Fédération Envie, souligne : 

« Envie veut ainsi multiplier par cinq en cinq ans le nombre d’appareils reconditionnés dans ses ateliers et y créer massivement des emplois. Avec l’objectif d’allonger la durée de vie des produits et d’éviter ainsi de jeter avant d’avoir réparé, Envie va développer également son activité de réparation sur tout le territoire français ainsi que la mise à disposition de pièces détachées d’occasion. Lieu de sensibilisation, de croisement d’expériences, de promotion de la durabilité, Envie Le Labo est essentiel pour notre changement d’échelle ! » 

Dès la première année, l’activité de vente de produits rénovés garantis et de services de réparation va : permettre la création de 14 emplois franciliens, dont 8 en insertion à Paris et au sein d’Envie Trappes ; donner lieu à la collecte de 500 tonnes de déchets supplémentaires issus d’équipements électriques et électroniques et à la distribution de 2 650 appareils ; contribuer à la diversification du tissu commercial et des activités existantes du quartier populaire Belleville-Amandiers, en territoire de veille active, à travers un service de proximité en circuits courts ; faciliter l’accès économique à des appareils électriques et électroniques pour des populations à bas revenus.

Le bâtiment de l’éco-lieu / © Tarik Yaïci, pour Envie Le Labo

Cette « maison de l’économie circulaire », de par sa forme et ses activités, sera une vitrine des savoir-faire locaux et nationaux du réseau Envie. Elle a vocation à accueillir des acteurs publics locaux et nationaux, des grandes entreprises et des têtes de réseau associatives. Un tel tiers-lieu, qui intègre une activité de vente d’équipements rénovés garantis dans une grande métropole, est inédit : la nature et la diversité des activités déployées reposent, contrairement aux magasins classiques Envie, sur un modèle économique hybride (fonds propres, subventions publiques et privées). Le succès de ce lieu pilote déterminera sa reproductibilité sur d’autres territoires. Au-delà des activités de vente et de réparation in situ, cette implantation à Paris entend ainsi être créatrice d’opportunités économiques contribuant à la pérennisation et, à moyen terme, au changement d’échelle d’Envie en Île-de-France et sur toute la France.

– Camille Bouko-levy

Suivre leur page Facebook : https://www.facebook.com/EnvieLeLabo

Leur site internet : https://www.envie.org/envielelabo/ 

The post «Envie Le Labo» : un éco-lieu inspirant basé sur l’économie circulaire et solidaire first appeared on Mr Mondialisation.
Read Entire Article